Event

Ce n’est pas la fin du monde

img_wt1_gbffheajj
Exposition Ce n’est pas la fin du monde. Fundaziun Nairs. CHF 15/10. Horaires d’ouverture : du jeudi au dimanche de 15h à 18h, infos : nairs.ch.

NAIRS Zentrum für Gegenwartskunst Fundaziun NAIRS

Nairs 509 PF 71, 7550 Scuol

Beschreibung

Datum
21.10.2021 bis 24.10.2021 von 15:00 bis 18:00 Uhr
am Donnerstag, Freitag, Samstag, Sonntag
Preis CHF 15

Avec Pauline Julier (Genève), Emilija Škarnulytė (Tromsø), Riikka Tauriainen (Zurich, Helsinki), Superflex (Danemark), Marie Velardi (Genève).

Notre idée de la nature vierge est dépassée. Les humains sont devenus une force planétaire, façonnant l’image et la nature de la planète grâce à leur impact sur la géologie, l’atmosphère et les océans. Les influences anthropiques - c’est-à-dire d’origine anthropique - déterminent le sort de la Terre, à la fois négativement et potentiellement positivement. L’anthropique n’est pas seulement un effet de serre et une pollution, mais aussi des efforts pour les prévenir. Dans l’Engadine périphérique, où la nature semble encore imposante et intacte malgré l’influence du tourisme et de l’agriculture, les artistes invités se penchent sur de nouvelles conceptions de la nature en interaction avec la technologie, incorporant la haute technologie ainsi qu’en échange avec les sciences. Ils reprennent des approches historico-documentaires mais aussi des visions (techno-)chamaniques d’une interaction future dans la structure de l’homme, de la nature et de la technologie et montrent des approches alternatives à l’histoire de la technologie jusqu’à présent.

L’environnement des Fundaziun Nairs influence toujours la perception des œuvres lors de la visite de l’exposition. Par exemple, l’ancienne maison de baignade et de spa est située directement sur la rivière Inn et reflète l’histoire d’environ 100 ans de la station de guérison et de loisirs pour les classes moyennes urbaines dans le climat de montagne favorisant la santé. Aujourd’hui, en période de changement climatique et de crise mondiale, la guérison et le rétablissement de l’ensemble de l’écosystème sont en jeu.

Le titre de l’exposition est emprunté à une œuvre de Superflex et spécule sur un avenir possible de la Terre sans l’espèce humaine. Le public est invité à examiner le rôle présent et futur des humains dans un monde d’escalade du changement climatique et un avenir humain potentiellement apocalyptique.

L’exposition est ouverte du jeudi au dimanche de 15h à 18h.m.

Image de couverture: Pauline Julier, Cercate Ortensia, 2021, photo vidéo, Photo: Pauline Julier

Traduit avec www.deepl.com/Translator (version gratuite)

Karte

Verantwortlich für diesen Inhalt TESSVM.
Dieser Inhalt wurde automatisiert übersetzt.