Point de repère de la Basse-Engadine

Château de Tarasp

Schloss Tarasp im Unterengadin im Sommer
Point de repère de la Basse-Engadine, le château de Tarasp, dans les Grisons, domine majestueusement la région. Il s'inscrit de manière imposante dans le monde montagneux environnant, avec un paysage naturel intact et le charmant village de Tarasp. À l'intérieur, un voyage historique dans le passé combiné à l'art moderne vous attend.

Aperçu historique

De 1040 à aujourd'hui

Le château de Tarasp a été construit en 1040. Tarasp a appartenu à l'Autriche jusqu'au début du XIXe siècle. Au début du XXe siècle, le château a été acheté dans un état désolant par K.A. Lingner, curiste et inventeur du bain de bouche Odol, et a été somptueusement rénové.

Depuis le 30 mars 2016, l'artiste engadinois de renommée mondiale Not Vital est le nouveau propriétaire du château de Tarasp. Sa vision est de faire du château de Tarasp une attraction culturelle d'importance nationale et internationale, avec de l'art contemporain, un parc de sculptures et un accès public permanent.

Des visites guidées du château ont lieu régulièrement, parfois plusieurs fois par jour en été. Les concerts d'orgue sur le mélodieux orgue en bois de 3000 tuyaux résonnent encore et encore - été comme hiver - à travers les murs et inspirent les visiteurs de manière durable.

Visites guidées de châteaux

Toutes les dates peuvent être consultées sur le site officiel du château de Tarasp. Le château ne peut être visité que dans le cadre d'une visite guidée. L'inscription pour cela est nécessaire et possible via le site officiel du château.

Plus d'informations

Pour de plus amples informations, veuillez contacter schloss-tarasp.ch

Mehr anzeigen
Not Vital und sein House to watch the sunset. Bild: Dominik Täuber.

Artiste, seigneur du château et sentinelle. Not Vital

Une lune dans un lac, une maison pour regarder le coucher du soleil et presque toujours en vue, son château. En savoir plus sur l'artiste et propriétaire de château de l'Engadine, Not Vital.
En savoir plus sur Not Vital